mardi 8 décembre 2015

Le temps des confitures

En 1989, je souscris une assurance civile pour ma petite personne.
Puis, une fois installé loin du domicile parental, je souscris une assurance habitation chez le même assureur parce que ça me parait alors plus simple et que c'est celui de ma grand-mère (je reprends son appartement à sa mort) et de mon paternel. J'imagine qu'il y a une relation de confiance là-dessous...

Au fil de mes déménagements, je reste dans la même agence et paie, paie, paie sans discontinuer.

Lire la suite...

vendredi 20 novembre 2015

Gros soupir

Depuis que j'ai déménagé dans ce nouveau bassin d'emploi, mes conseillers Pôle Emploi se sont tous bien concertés pour me dire et me redire les choses suivantes :

  • il n'y a pas de poste en secrétariat
  • il n'y a pas de poste en informatique avec mes compétences
  • il n'y a pas non plus d'offres en télé-travail (je le remets tellement c'est amusant)
  • ces compétences qui me deviennent nébuleuses au fil du temps et pour lesquelles je réclame un bilan depuis près de 3 ans, ben on s'en fout
  • c'est un gros handicap que je ne sois pas motorisé et dépende entièrement des transports en commun (et ils ne sont pas géniaux puisque pour rallier la plus grosse ville à 20 km de chez moi, ben ils ne fonctionnent pas hors période scolaire).

Et donc, j'ai reçu il y a quelques jours une offre de formation en... (roulement de tambour) :

Lire la suite...

samedi 7 novembre 2015

Test d'audience

48. Ça me semble vachement plus vieux que 47 (oui, je sais, y a un an de plus), plus proche de la grabatitude.

Bref...

jeudi 5 novembre 2015

J'ai un don, j'attire les cons

Depuis peu, je joue au scrabble en ligne sur Facebook.
Contre des adversaires inconnus.
Homme ou femme, je m'en fous.
Jeune ou vieux, je m'en fous.
Bon ou mauvais, je m'en fous.
Que je perde ou gagne, je m'en fous.

Seul compte le plaisir de jouer, de trouver des mots et combinaisons. Si ça rapporte un maximum de points, c'est bien mais je crois que ce que je préfère c'est ce truc des combinaisons : placer des lettres là où on ne les attend pas.

Jusqu'ici, chaque joueur jouait dans son coin, sans utiliser la fonction chat, relançait parfois une nouvelle partie, ou passait à autre chose.

Lire la suite...

vendredi 16 octobre 2015

Velouté de potimarron

Pour 4 personnes :

  • 1 bon potimarron (ou 2 petits)
  • 4 à 5 carottes
  • 3 à 4 grosses pommes de terres (à purée)
  • sel, poivre, 1 gousse d'ail
  • crème fraîche

Lire la suite...

mercredi 2 septembre 2015

Madame Sans-Gêne

L'interphone sonne. Je décroche et s'ensuit, texto :
- Il faut descendre, j'ai besoin de vous ici !
- Bonjour.
[J'entends une conversation qui ne m'est pas, a priori, destinée où il est question d'une patronne et de la garde d'enfants...]
- ...
- Et je dois descendre pour ???!
- C'est la factrice.

Alors, je suis descendu pour récupérer une lettre recommandée.

J'aspire de plus en plus en la fin du monopole de La Poste pour tout ce qui touche au courrier.

Marre de leur sans gêne.
Marre de leurs tarifs prohibitifs et délirants.
Marre de leurs conditions débiles d'envoi (selon les bureaux de poste, il est impossible d'envoyer un colis hors colissimo, le carton emballé de papier kraft est même proscrit).
Marre de leur peu d'attention vis-à-vis des colis (arrivé ouvert, défoncé, en retard, quand il est arrivé) et ce n'est JAMAIS de leur faute !

Marre !

lundi 6 juillet 2015

Leçons

Depuis janvier, je pense avoir beaucoup appris.

J'espère ne jamais oublier ces leçons :

  • ne plus laisser n'importe qui dire n'importe quoi sans réagir,
  • défendre mes valeurs et ceux que j'aime, coûte que coûte.

Malgré ma grande gueule, je n'ai jamais été quelqu'un de très affirmé publiquement.
Probablement le résultat du mélange assez foireux entre mon éducation à ne pas faire de vagues trop profondes et la certitude, de plus en plus ancrée au fil des années, que tenter d'éduquer ne sert à rien car les gens n'apprennent rien et/ou que je n'ai pas la manière pour (ce qui revient au même).

Le plus souvent, je râle dans mon coin et laisse les autres m'asséner leurs grosses conneries. Puis je ressasse jusqu'à la migraine.

Sauf que, depuis mon hospitalisation en janvier dernier et la mort de la chatoune, à bien y réfléchir, ce n'est juste plus possible. Je ne supporte plus.

Lire la suite...