Mot-clé - inside (121)

jeudi 25 mars 2010

klε̃dœj

Je calcule donc. Je déduis. Les associations d'idées sont mes aides de tous les instants. Dans tous les domaines. Ici aussi.

Lire la suite...

mercredi 24 mars 2010

Je suis un calculateur

J'ai déjà ici évoqué le fait que j'estime, sincèrement, ne pas être quelqu'un d'intelligent. A nuancer en une incapacité (mêlée probablement de flemme collante et tenace, et du sentiment très ancré qu'il est passablement futile de trop vouloir tout faire soi-même) à prendre le temps d'apprendre de nouvelles choses.

Lire la suite...

mardi 23 mars 2010

Sociabilisation

Je suis nul en social. Sans être totalement asocial puisque j'adore rencontrer des gens et participer à des trucs. Mais, vraiment, je ne sais pas faire le premier pas. C'est très frustrant.

Bref, je suis abonné à deux sites de rencontre.

Lire la suite...

jeudi 18 mars 2010

Extrémités

Il faut bien se rendre à l'évidence, exceptée la tête, j'ai de très belles extrémités...

Il va vous falloir me croire sur parole. Je refuse, malgré mon exhibitionnisme latent, de prendre des photos pour illustrer mon propos. Je crains bien trop que celles-ci ne soient susceptibles de provoquer des émeutes, ou d'entretenir le fétichisme de certain(e)s.

mercredi 17 mars 2010

Hope hope hope !

Ça ne me déplairait pas de faire l'amour cette année...
Ça me déplairait encore moins de tomber amoureux (et que ça se concrétise).

mercredi 10 mars 2010

Fouette cocher !

Au réveil, je me suis fait la réflexion que la raison était le socle essentiel du sado-masochisme.
Au fil de la journée, l'idée m'a paru de moins en moins débile.

Ça fout légèrement la trouille...

mardi 9 mars 2010

Courage et mérite

Dans ma grande impudeur bloguesque (et aussi IRL, inutile de se leurrer), j'ai tendance à dénombrer toutes les avanies que j'ai pu rencontrer ces dernières années. Je le fais, enfin j'espère, dans le but d'illustrer mon propos. Pas dans celui de dire "regardez comme je suis un pauv' caliméro, la vie est vraiment trop cruelle" !

Parfois vos commentaires passent, et parfois non. Je n'en parle pas. Je ravale ma fierté, ma douleur, ma colère.
Je sais bien que vos réactions partent d'un bon sentiment. Je sais, encore, faire la part des choses et sais être fâché sans que cela empiète sur l'amour que je peux vous porter (même à de parfaits inconnus). Mais il faut bien que je me rende à l'évidence, je régurgite parfois...

Aujourd'hui, on va causer de ces notions franchement gerbantes que sont le mérite et le courage.

Lire la suite...