Mot-clé - geekerie (23)

jeudi 15 octobre 2009

Coup de foudre à Toulouse

Jeudi dernier, ça a fait BOUM à Toulouse, quelques DSLAM sont devenus injoignables et pour ma part, ça a carrément disjoncté dans l'appartement avec pour résultat les jours suivants...

Lire la suite...

jeudi 10 septembre 2009

Au but !

ou un renvoi dans ses 22 ?

Lire la suite...

mercredi 19 août 2009

Les réponses automatiques n'aident pas à échanger

Petit échange avec le support de Free.fr.

Lire la suite...

samedi 25 juillet 2009

La nuit aussi, ça bosse dur chez grosnavions...

Et un proxy qui fait semblant de commenter[1], un !
C'est peu de dire que j'apprécierai énormément qu'ils règlent leur merdier...
Le problème n'est pas tant que mes stats s'en retrouvent faussées (je me fous un peu beaucoup de la fréquentation[2] de mon blog) qu'un sentiment assez insupportable d'assister à un gaspillage.
Je hais le gaspillage, et plus je vieillis, plus ce profond dégoût s'aggrave.

Notes

[1] pour les non-initiés, le "#pr" signifie qu'il y a prévisualisation du commentaire, puis le "?pub1" que le commentaire est publié. Sauf que rien n'arrive ici...

[2] ou plutôt de la non fréquentation (une centaine de visiteurs par jour s'égarent ici)

mercredi 22 juillet 2009

Plaisir simple

Si vous avez Firefox et le dictionnaire installé, je vous propose de taper dans la zone de commentaire le mot répette et de rire (ou pas) à la dernière suggestion.

Si vous n'avez pas Firefox, vous ratez quelque chose et je ne peux rien pour vous (mais je compatis).

jeudi 19 mars 2009

Travers de porc

Ceux qui me côtoient dans la vie physique savent que je suis d'un naturel calme et opiniâtre mais absolument pas masochiste. Mélange qui vire donc à l'aigre dès je suis confronté à une demande agrémentée, au fil du temps, de gros foutage de gueule.

En général, une demande[1] commence par un "pour toi, ça ne te prendra que quelques instants" qui a tendance déjà à me gonfler un chouïa. Surtout quand la demande est imprécise, formulée à la va-vite[2] et se révèle être, au bout d'une dizaine de minutes de questionnement de l'autre, complètement délirante ou complexe à mettre en œuvre[3].

Dès qu'il s'agit pour l'autre de reformuler sa demande, ou de mettre lui-même la main à la pâte (en se documentant un minimum, en se renseignant auprès d'autres personnes, en consultant tutoriels ou forums à sa disposition, en réfléchissant un peu mieux à ce qu'il veut, en apprenant à se servir d'outils pour arriver à ses fins), ce que j'appelle la "tyrannie du pouce" pointe le bout de son nez et ça, vraiment, je trouve ça minable !
Des prétextes parfaitement débiles entrent en scène, on ne sait pas trop ce qu'ils viennent faire là mais, visiblement pour l'autre, ils doivent être suffisamment importants pour justifier son comportement.

J'ai souvent droit au "tu ne peux pas comprendre : tu n'as pas d'enfant" qui semble justifier le manque de temps pour l'autre pour participer à la résolution de sa demande. Personnellement, il ne me viendrait pas à l'idée de mettre en avant mon manque d'enfant pour justifier que j'aurai plus de temps ou d'énergie que quelqu'un qui en a !

Ma réaction, alors, est de sentir l'énervement monter pour se transformer assez vite par un renvoi définitif[4] de l'autre dans ses 22.

Et quand j'émets une fin de non-recevoir, il n'est pas rare que l'autre revienne à la charge en me lançant un "en espérant que tu es aujourd'hui mieux luné" pour le moins insultant puisque mon refus ne serait alors que la manifestation caractérielle d'un caprice[5] de ma part !
"Eh oh ! Qui donc refuse de se prendre par la main pour résoudre son problème ?" ai-je presque envie de répondre[6].

Voilà donc des gens qui veulent arriver à un résultat mais vont employer le peu d'énergie, le peu de temps dont ils disposent[7] à palabrer pour ne pas faire ce que vous leur proposez[8], mais qu'ils vous ont cependant demandé !

A ce stade, il me semble urgent de consulter... un autre spécialiste !

Notes

[1] informatique puisque c'est mon domaine de compétence

[2] de là à penser que je dois, en plus, deviner ce que l'autre aimerait réellement, il n'y a qu'un pas, allègrement franchi par le demandeur sans scrupule

[3] C'est toujours effarant de constater que ceux qui estiment le temps à votre place ne se renseignent absolument jamais sur la faisabilité de leur demande... Ben non, ils savent mieux que vous à quel point vous savez mieux qu'eux !

[4] maintenant définitif je précise, parce qu'il n'y a pas si longtemps je serai revenu sur ma décision et l'aurai, quasiment malgré moi, aidé à se dépatouiller avec son problème

[5] auquel cas, quelle idée parfaitement curieuse que de vouloir continuer à subir mon caractère lunatique !

[6] sauf qu'aujourd'hui, je me contrefous de la réponse, forcément foireuse, que l'autre essaiera de sortir du chapeau de sa mauvaise foi

[7] disent-ils

[8] ou n'en faire qu'à leur tête, ce qui est pour le moins contradictoire si on se fie à leur postulat de départ que celui qui sait serait vous et non eux

jeudi 27 novembre 2008

Quelques nouvelles d'ici

Il commence à faire froid aussi dans le dedans de l'appartement[1] avec pour conséquences :

  • la mise en route du chauffage
  • le début d'une grande histoire d'amour entre Moka et les radiateurs
  • l'angoisse qui monte concernant le prochain montant de la facture DV
  • une crève tenace qui me fait monter la température[2], histoire de flirter avec des 38.5°C qui ne m'embêtent que parce que je ne suis alors plus en mesure de dire s'il fait une chaleur à crever dans l'appart ou pas ©.

Dans un tout autre registre, je soupçonne qu'un animal est venu se réfugier dans le conduit d'aération des toilettes et s"y est retrouvé coincé... Bref, une odeur pestilentielle a élu domicile ce qui me fait penser que le dit animal n'est pas dans une forme exceptionnelle... Je n'ai pas la moindre idée du comment je vais faire pour l'évacuer. J'ai bien prévenu le syndic mais comme il ne m'a pas habitué à réagir vite[3], et que je ne suis pas doté d'une patience infinie[4], je "sens" que je vais devoir, malgré une totale répugnance, m'y coller. J'ai assez peu hâte...

A part ça, j'ai bouclé la version 1.4 de Freshy2 :

  • suppression du caractère » suivant le nombre de commentaires
  • si un billet appartient à une catégorie enfant, la catégorie parente est listée dans le cartouche (Catégorie NomCatégorieParente > NomCatégorieEnfant)
  • si les commentaires d'un billet sont fermés, l'affichage du flux atom des commentaires est supprimé
  • ajout d'une marge pour mieux séparer la fin du billet de son cartouche.

Youpi \o/

Notes

[1] en plus du dehors et du dedans de ma vie

[2] dans le dedans de mon corps

[3] j'attends depuis avril qu'ils daignent me réparer deux prises électriques

[4] doux euphémisme