Les vieilles recettes auraient-elles une date de péremption ?

Lundi, je fus pris d’un grand coup de blues. Alors je suis allé faire un tour du côté de mes balades adolescentes.

Ca m'a pris d'un coup, sans prévenir. Sur le chemin du retour d'aller voir le[1] successeur de mon défunt lave-vaisselle chez Darty et d'avoir partagé le repas avec des amis.

Je subodore que ce coup de mou est un mix entre la découverte que la CAF a baissé mon ALS[2], l'angoisse montante qu'en juin il va me falloir me dégotter une autre coloc[3], le travail de sape quant à mon envie d'acheter ce lave-vaisselle[4]...
Evidemment que cet achat est au-dessus de mes moyens, évidemment qu'il serait plus raisonnable de garder mes sous pour les prochains mois, forcément difficiles. Mais, merde ! c'est usant d'être raisonnable !

Et puis, il y a cette foutue solitude. 26 mois de solitude, 26 mois à ne partager aucune pensée intime. 26 mois de masturbation tant intellectuelle que physique.
J'en suis à me demander s'il va me falloir m'abonner à meetic et autre club de rencontre pour trouver des à qui parler, des avec qui partager...

Alors, histoire d'être entièrement en condition, j'ai chargé mon lecteur mp3 de l'intégrale de The Cure, prévu une pile de rechange pour au cas où, me suis couvert chaudement[5]. J'ai enfourché mon vélo et m'en suis allé visiter la voie rapide tout comme autrefois je faisais le tour du périph parisien. Je ne vais pas vous dire que c'était bien, parce que ce ne l'a pas été. M'en suis revenu fourbu, gelé et pas le moins du monde requinqué.

Bref, comme disent les vieux cons auxquels je ressemble de plus en plus : c'était mieux avant et tout fout l'camp, ma bonne dame...


Sabliers givrés, grain deux - hiver 2009.

Notes

[1] peut-être

[2] et ce en complète contradiction avec la moulinette qui est sur leur site... Manifestement, que mon loyer ait augmenté depuis leurs derniers calculs ne les perturbe pas un instant.

[3] Au mieux, j'en trouverai une pour début septembre, ce qui augure des mois d'été pas franchement exaltants côté sousous. Au pire, je n'y pense même pas.

[4] La faire à ma mimine ne m'enchante aucunement, je n'y prends aucun plaisir et puis aussi c'est nettement plus onéreux tant en dépense d'eau qu'en énergie (gaz, électricité).

[5] le temps étant quelque peu frisquet

Commentaires

1. Le mercredi 14 janvier 2009, 08:58 par Flo

je pense que oui, les vieilles recettes ont une date de péremption... elles s'appliquaient à un état d'esprit, à un âge, à une époque qui n'est plus celle d'aujourd'hui...
c'est normal, il te faut en trouver d'autres, et je suis archi sûre que tu en as déjà des nouvelles (je pense à moka par exemple).
haut les coeurs !

2. Le mercredi 14 janvier 2009, 14:12 par Epicosme

Les vieilles recettes n'ont aucune date de péremption, pas plus que les pots dans lesquels on les fait. Seuls les ingrédients peuvent être en cause.
Ce sont les gens qui changent, pas les recettes.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-o :-D z-z g-) LOL 8-) :-p :-( :-C ;-( d-) 8-O rl-) y-) r-) i-) x-) -?) v-)