Mot-clé - solas (71)

mardi 30 mars 2010

Du temps pour l'art

Si vous suivez un peu, mon père avait donc un commerce. C'est un amateur d'art. Fauché mais amateur quand même.
Il organisait des expos dans la galerie et quand il a largué le commerce, il n'a cependant pas arrêté...

Lire la suite...

jeudi 25 mars 2010

klε̃dœj

Je calcule donc. Je déduis. Les associations d'idées sont mes aides de tous les instants. Dans tous les domaines. Ici aussi.

Lire la suite...

dimanche 21 mars 2010

Tout en grâce...

Quand Moka descend d'une table, c'est tout en grâce.

Lire la suite...

mercredi 17 mars 2010

Hope hope hope !

Ça ne me déplairait pas de faire l'amour cette année...
Ça me déplairait encore moins de tomber amoureux (et que ça se concrétise).

mardi 16 mars 2010

Les redites, ça me gonfle...

Depuis que j'ai commencé à travailler (hors études scolaires), une de mes obsessions a été de limiter autant que possible les redites. Plus par flemme qu'autre chose. Même si le principe d'efficacité est important selon moi.
Pendant onze ans, mon boulot était de dessiner des plannings et schémas autoroutiers. Plus répétitif et assommant, il doit y avoir mais c'était pas mal quand même de ce point de vue.
Aujourd'hui, je bosse dans le montage de blogs pour une société, et là aussi, il se produit inévitablement des redites. C'est normal tant que ça reste dans le domaine du raisonnable et que chacun accepte d'y mettre du sien et combat ses flemmardises routinières.
C'est probablement pour ça que je n'ai vraiment pas de patience avec les foutage de gueule, et en voici un bel exemple :

Lire la suite...

vendredi 5 mars 2010

Clair obscur

Ça faisait longtemps que je n'avais pas éprouvé ce sentiment un peu déroutant : être content de ne plus être chez les autres (non pas parce que ce n'était pas bien mais parce que ce n'était, tout simplement, pas chez moi) sans pour autant être ravi d'être chez moi.

Lire la suite...

jeudi 4 mars 2010

La ferme des vanités

Je regarde avec un plaisir un peu voyeur et méprisant "La ferme célébrités 3". Je sais, c'est nul, mais voir ces pauvres abrutis évoluer dans la médiocrité, ben ça me donne une bien bonne opinion de ma petite personne.
Je suis, cependant, un peu inquiet, à continuer sur cette voie et je suis bon pour trouver géniales toutes les critiques de Télérama...

Outre le manque criant de vocabulaire des protagonistes, je suis émerveillé par leurs psychologies. J'ai toujours été fasciné par des gens qui arrivent, tout seul, à se tirer une balle dans le pied en surfant sur les opinions extérieures. Le manque de continuité dans leurs discours est extraordinaire. Seule prime la vanité de ne jamais reconnaître leurs torts parce que admettre qu'on a merdé équivaut dans leurs petits esprits à une irrémédiable tare. J'assiste donc à une lutte des égos.

Cerise sur le gâteau, voici des gens qui concourent pour des associations d'entraide mais passent leur temps et quasi tous leurs moments de détente à se tirer dans les pattes.

Splendide !

Fichier audio intégré