Ses trucs de chatte

Ça fait vingt-quatre mois. Déjà.
Et le vide est toujours aussi... vide ou plein ? Là, quoi.

Alors, pour me rappeler de ce qu'était le quotidien.

Il y avait les miaulements, plein, variés, la plupart du temps enjoués je pense. Des roucoulements, des miaulements de bienvenue, de bonjour, de "comment ça va ?" et "ma journée, attends je vais te la raconter", des insistants, des péremptoires, des réclamant son herbe à chat, sa part de crevettes quand on en achetait.
Et puis des tout calme, juste pour dire que tout va bien, qu'elle est là, qu'on est là, que tout est au mieux. Alors accompagnés de mouvements de patte avant, les griffes sorties mais pas agressives, comme si elle allait pétrir son nid.

Pareil quand elle grattait à une porte, juste un coup tout doux, qui ne griffait même pas la peinture. Discret, délicat et bien bien présent en même temps.

Je ne parviens pas à me souvenir si elle ronronnait beaucoup. Jamais fort. Mais elle devait bien ronronner quand même.

Ses particularités :

  • gratter le sol avant de boire
  • gratter le sol après avoir bu
  • gratter le sol avant de manger
  • gratter le sol après avoir mangé
  • trier les croquettes et mettre les vertes de côté, pour les oublier ensuite
  • ne pas poser un bout de patoune sur certains tapis
  • ne pas se coucher sur de la peau nue ou sur mes jambes si elles ne sont pas vêtues d'un jean
  • se frotter à nos pieds, jusqu'à sauter après eux et s'enfoncer les orteils dans les oreilles
  • nous regarder bien droit dans les yeux puis faire glisser son regard en gardant les yeux bien grand ouverts, avec un délicieux air de se foutre de nous !
  • laper l'eau du bain quand il est plein et que c'est ainsi juste à la bonne température

Et puis plein d'autres choses...