Dans le vent

Un changement survient. Pour peu qu'il ait de fortes répercussions économiques, il ne faut pas dénoncer l'état précédent ou ce qui survient alors. On se fait alors accuser d'ingérence ou d'opportunisme...

Deux magnifiques exemples actuels :

  • les émergences démocratiques en Afrique du nord,
  • les problèmes nucléaires au Japon.

Quand la Terre nous pètera à la gueule parce que nous auront perduré à faire les cons avec tout ce qui va à l'encontre du bien commun en fabriquant des exclus à tour de bras, on n'aura même plus nos yeux pour pleurer : on sera mort.

Commentaires

1. Le mercredi 16 mars 2011, 18:46 par Flo

des fois je réfléchis et je me dis que non, c'est pas possible qu'en 2011 on en soit encore là.... comme s'il n'y avait déjà pas assez d'exemples qui ont été droit dans le mur, comme s'il n'y avait vraiment QUE l'argent comme moteur....

2. Le jeudi 17 mars 2011, 00:15 par brol

Ah mais il n'y a pas que le dieu fric, il y a aussi le dieu pouvoir...
On notera que souvent est donnée comme excuse par les puissants friqués ras la glotte qu'ils engrangent du fric pour leurs descendances... qui ne pourront pas en profiter puisque leur sera légué par voie de conséquence un monde pourri.
Comme quoi la logique ne va pas de pair avec les compétences à spéculer.

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

:-) ;-) :-/ :-| :-o :-D z-z g-) LOL 8-) :-p :-( :-C ;-( d-) 8-O rl-) y-) r-) i-) x-) -?) v-)