exit

Par ici la sortie pour tous les sujets un peu énervants et ceux qui me cassent les pieds.

mercredi 14 septembre 2011

C'est la dernière fois !

Que je choisis un coloc homme.

Lire la suite...

mardi 29 mars 2011

Sous raclure de bidet

C'est curieux, je ne suis même pas étonné plus que ça...

Lire la suite...

mercredi 23 mars 2011

AAAAAAAAAAAAaaaaaaaaaaaah TCHAAAAAAAAAAAAAAA !

Avec le retour du printemps, voici le temps des allergies respiratoires : yeux rouges, éternuements, nez qui gratte et coule, démangeaisons...
Je ne vous décris par à quel point ça me manquait.

So sexy !

Heureusement, plus je vieillis moins cette période est longue ET intensive. Et quand on sait à quel point j'étais affecté durant mon adolescence [1], je ne peux que m'en réjouir [2].

A part ça, je suis allergique à la pénicilline, aux abats mal nettoyés et à l'iode. Pour ce dernier, c'est un peu con en cas d'accident nucléaire me direz-vous. Mais je suis rassuré, ça n'arrive jamais.

Notes

[1] de mi-mars à fin septembre

[2] à ce jour, ça ne me pourrit réellement le quotidien que durant les mois d'été si je colle ostensiblement mon nez au-dessus d'une source pollinique

dimanche 20 mars 2011

Le début de la fin

Premier cheveu blanc arraché promptement.

samedi 12 mars 2011

Comme si de rien n'était

Je pourrais dire que je comprends, qu'il y a des situations qui font que ce n'est pas, au final, si important, mais non. Ce type de comportement m'insupporte au plus haut point. C'est même pas loin de me rendre vraiment colère.

Il ne s'agit pas de prendre tout au tragique mais plutôt de redonner leur exacte place aux choses.

J'ai tendance à sur-estimer les choses quand elles me touchent de trop près. Je garde le plus souvent ces émotions pour moi, jusqu'à ce que ça me pète à la figure d'ailleurs.

Bref, je suis rentré chez moi pour découvrir qu'Half [1] avait pété certains objets chez moi et s'est bien gardé de m'en informer. Comme si je ne connaissais pas mon environnement et allais passer à côté sans rien voir.

Pas de bol, je suis un attentif.

Notes

[1] mon coloc qui fait les choses à moitié

jeudi 10 mars 2011

Sens commercial ?

Je suis quelqu'un de plutôt organisé et méthodique [1].

Sachant que je venais à Paris, j'ai évidemment un peu préparé les choses, cherché ce que je pourrais faire pour occuper mon temps libre, trouver des trucs plus facilement là que chez moi. Bref, j'avais dans l'idée de m'acheter des chaussures. J'ai donc fouiné sur le net et jeté mon dévolu sur deux marques, repéré l'emplacement des magasins et appelé ceux-ci pour m'assurer qu'ils disposaient bien des modèles en m'appuyant sur les références exactes, et de ma pointure.

Aujourd'hui, je me suis pointé chez le premier qui était bien ouvert, mais n'a jamais disposé du modèle voulu. Un vendeur m'a alors proposé de le commander. Quitte à commander, autant le faire de Toulouse !

Le second était tout bonnement fermé, enfin pas exactement, il était ouvert mais avec des ouvriers dedans et aucun mur autour...

Ben, ces deux-là ne sont pas prêt de me revoir ! d-)

Notes

[1] les taquins diront que je suis avant tout flemmard

mardi 1 mars 2011

A moitié

Faire les choses à moitié. Quelle pratique minable tout de même !

Plutôt que de les faire à moitié, j'estime que ne pas les faire du tout est moins préjudiciable qu'autre chose.
Au moins, celui qui, inévitablement, passera derrière aura moins le sentiment de faire le sale boulot, d'être la petite main, de palier au manquement de l'autre, de n'être bon qu'à ça.

Je déteste cette pratique.
Je ne sais pas faire les choses à moitié. Je trouve même ça bien plus épuisant, et quasi dégradant, que de faire les choses proprement, que ce soit dans le travail ou dans la vie quotidienne.

Ainsi, je supporte difficilement :

  • les rideaux à moitié tirés,
  • le lavabo à moitié rincé,
  • la cuvette des chiottes à moitié curée,
  • les portes à moitié fermées,
  • telle image à moitié recadrée,
  • tel cahier des charges à moitié défini,
  • etc.